Ah le temps des sucres ! Ce moment tant attendu des Québécois. Dès les premiers centimètres de neige fondue au soleil du printemps, nous ne pouvons nous empêcher de penser que ce sera bientôt le temps d’assouvir notre envie de produits d’érable. Si cette tradition est encore d’actualité, c’est parce qu’elle est ancrée profondément dans nos racines. L’historien Éric Tremblay raconte que la récolte de l’eau d’érable a été instaurée par les autochtones, qui ont découvert ce sublime nectar d’arbre bien avant le 16e siècle. À l’arrivée des premiers colons à l’époque de la Nouvelle-France, les Amérindiens ont gentiment transmis au français un outil leur facilitant la récolte de cette sève sucrée : des raquettes. Anciennement, des goutterelles de cèdre déversaient l’eau d’érable dans une auge de sapin et la substance cristallisée était figée dans des moules en forme d’église. Nous pouvons admettre que les techniques se sont beaucoup modernisées, mais que le résultat demeure le même et qu’il est simplement succulent.

Avouez qu’on vous donne envie de vous sucrer le bec!

C’est l’effet escompté, puisque c’est en plein le moment de planifier votre visite dans l’une des cabanes à sucre du Saguenay-Lac-Saint-Jean (avec le respect des mesures sanitaires et sur réservation) ou de commander votre boîte repas des sucres à la maison et faire ça à la bonne franquette avec votre bulle familiale.

Pour une visite à la cabane :

Érablière Au Sucre d’Or

Le site de 8,5 millions de pieds carrés comprend  la plus grosse plantation d’érables de la région. Tout ça, tout près de la ville, puisque la cabane est située à Laterrière. En plus d’un menu décadent, vous pourrez y faire une foule d’activités. Une journée bien chargée en perspective !

Érablière Au pied des Monts-Valin

Cette érablière près du charmant village de Saint-Rose-Du-Nord  propose du sirop certifié biologique et les propriétaires sont si accueillants que vous souhaiterez sans doute rester pour la nuit dans leur prêt-à-camper  ! (idéal si vous avez consommé trop de sirop)  Restez aussi à l’affût de leur affiche sur la route 172 pour passer au kiosque de vente. Psst ! Le beurre d’érable et camerises est une véritable addiction.

Cabane à sucre Rose et Roland et fils

Début des opérations le 13 mars pour un repas traditionnel et une expérience authentique. Réservation par téléphone au 418-678-2604 ou 418-678-9768.

Cabane à sucre chez Gervais

Dans le haut du lac, la référence pour se remplir la panse au printemps, c’est Gervais Turcotte qui propose brunch gargantuesque et tire d’érable. Vous pourrez aussi vous dégourdir et faire descendre les crêpes en vous élançant dans leur glissade.

Pour vivre la thématique à la maison : 

Le restaurant  Le Baumier propose la boîte repas «La Cabane du Baumier» incluant une panoplie de mets mettant en valeur des produits régionaux, la tire et le caisson en bois nécessaire à la dégustation.

Découvrez aussi la Boîte Cabane à sucre de la Boulangerie Lajoie ou de la Ferme Villoise.

 

 

Source photo : Érablière Au Pied des Monts-Valin / Autre source : Éric Tremblay, historien

Un billet de Bénédicte Armstrong, agente aux communications

benedicte.armstrong@tableagro.com