Qu’elles soient petites ou grandes, rigides ou souples, toujours propres et parfois négligées, on vit tous une relation amour-haine avec ces dernières : les boîtes à lunch.

 

Bien d’actualité en ces jours saisissants de rentrée à l’école et/ou au travail, le remplissage quotidien de ce petit sac vivant généralement à la traîne à proximité des souliers à l’entrée, peut s’avérer tout un casse-tête.

Si, comme moi, vous êtes du genre à apprécier les économies, connaître ce qui se retrouve dans votre assiette et qu’en plus, vous souhaitez y intégrer le plus de produits locaux possible, votre choix est clair. Mais avouons-le, la volonté et le temps aiment bien fuir cette option.

Comment y arriver ?

C’est plus faisable que ça en a l’air ! Optez pour la facilité et l’efficacité.

 photo-1452251889946-8ff5ea7b27ab

La facilité

Utilisez vos restes !

Le yogourt périmé depuis 2 semaines dans le frigo est beaucoup plus sexy et passera beaucoup mieux dans un nouveau récipient, recouvert de chanvre et des petits fruits (frais ou congelés, selon la saison).

Le dimanche matin (avec votre café fumant, en écoutant Salut, Bonjour), faites-vous une recette de muffins/galettes et/ou pains maison avec ces mêmes restes de yogourt, osez y intégrer les fruits qui n’auront pas survécus la semaine (sous forme de purée ils remplacent aisément les gras dans une recette), en plus des graines de citrouille restantes de la décoration d’Halloween (qui ne saura tarder), ou aussi des courges mutantes oubliées dans le jardin, ainsi que les autres rejetés, qui n’attendent que de se faire aimer. C’est à partir de ces ingrédients sous-estimés qu’une recette bien simple peut devenir très nutritive et même soutenir le plus aguerri des travailleurs et des étudiants.

Réconciliez-vous avec les salades

Une conserve de pois chiches, des légumes de saison, des assaisonnements, une vinaigrette, du fromage, le tout coupé en cubes et c’est réglé ! (rincez toutefois les pois chiches si vous ne voulez pas le regretter lors de la digestion…)

Il est aussi possible d’y aller « à la Pinterest », avec les salades en pots Masson !

Le lien ICIcolorful-healthy-coucous-dinner-picjumbo-com

Pimpez vos sandwichs

Osez varier vos légumes, vos pains, vos fromages et vos sources de protéines ! Un mélange thon-céleri ou bien de l’humus de gourganes avec un fromage régional, en passant par le panini avec des tranches de pommes et le sandwich classique aux charcuteries, mais avec des produits d’ici, réduits en sodium, dans un pain différent et de qualité. Avez-vous déjà essayé un sandwich avec du pain aux raisins ? Ou même un pain « pumpernickel » ?

Pour faire changement de l’éternelle mayonnaise/moutarde, substituez-les par des pestos, que ce soit le classique au basilic, en passant par celui aux pousses ou même à la fleur d’ail ! Voici donc une belle occasion de vider son bac à fines herbes avant que l’hiver arrive !

C’est en improvisant avec de nouveaux ingrédients que vous oublierez la redondance de ces repas typiques de la boîte à lunch !

L’efficacité

Pour être efficace, un lunch digne de ce nom ne doit pas nous laisser sur notre faim ! Afin de vous guider, vous pouvez vous fier aux quatre groupes alimentaires.

Légumes et fruits

Deux portions de légumes et une de fruits suffiront amplement à vitaliser votre repas ! L’important reste de les rendre attrayants. Diversifiez vos choix, vos couleurs et vos coupes : des bâtonnets de carotte avec des tranches de concombre et des bleuets passeront inaperçus !

Intégrez-les différemment, par exemple, mettez les fruits dans le yogourt (hors saison, on peut ajouter les fruits congelés d’avance dans le yogourt, ils s’y fondent littéralement). Les légumes sont aussi faciles à intégrer aux sandwichs ou à accompagner d’une trempette, coupés de différentes façons.

Produits céréaliersA photo by Dennis "DieTa" Klein. unsplash.com/photos/8oIo60aLztg

C’est souvent le groupe le plus commode à retrouver dans un lunch, que ce soit du pain, un muffin, des craquelins, etc. Assurez-vous seulement qu’ils apportent une bonne quantité de fibres, afin d’éviter d’avoir faim trop rapidement.

Produits laitiers

L’aliment par excellence pour les sacs à lunch est bien sûr le yogourt. Par contre, à coup de 5 jours semaine, il se peut que l’effet de surprise s’estompe… Optez encore une fois pour le pot Masson (petit format) : il est ainsi facile de joindre un « verre de lait » au repas sans risque d’inondation. Pour les plus chanceux, le lait au chocolat ou toute autre boisson (riz, amandes, etc.) sont aussi de bonnes options pour les gens moins friands du lait ordinaire.

Viandes et substituts

Le mot d’ordre dans ce cas c’est la variété ! Oui, les charcuteries sont pratiques, mais les légumineuses en salades ou en humus, les œufs durs, les poissons fumés ou en canne et le poulet cuit peuvent tout aussi bien se consommer froids et facilement.

 

À nous maintenant de rendre le port de la boîte à lunch incontournable !

Bonne rentrée

Un billet de:

Émilie TremblayÉmilie Tremblay,

Technicienne en diététique

[email protected]